Vendredi 14 mars 2008 à 18:34

INTRO
Otherworld
Open Your Eyes
Lose Control
Je suis
Coma
Burn My Tree Part 1
Interlude / Fight Club
Burn My Tree Part 2
When Girls Telephone Boys
Fireal / Fist
Paranoïa Black
Lenne & Paine


- Huuum...
- Yeah.

Solenne et Dan venaient de terminer la setlist de ce soir, et ils étaient en train de me la montrer pendant que Kepa mettait sa caméra à charger, qu'Aurélien passait un coup de fil et que Pierrot allait chercher la Redbull.

- On joue entre une heure et demie et deux heures, ça te va ?
- Ouais, ouais... pas de problème.

J'étais super mal à l'aise. J'avais encore en tête le coup des chiottes. Et une image qui me collait au crâne depuis ce matin.

- Hé, t'es tout rouge, ça va ?
- Ouais, t'inquiète pas, Solenne, j'vais tenir.

Passez-moi un décodeur.

On s'est tous réunis et on a commencé nos rituels : d'abord, un pack de Redbull partagé entre tout le groupe, ensuite un verre de lait pour tout le monde, façon Moloko Vellocet. Ensuite, on se met tous en rond et on s'attrape par les bras, en gueulant tous de toutes nos forces.
J'aime ces moments-là. Je me sens exister.

Ensuite, on est sortis de la loge, et là, c'est toujours le même parcours du combattant : on traverse la cuisine, on monte les escaliers, et on se retrouve derrière le grand rideau noir du Krakatoa. On regarde chacun notre tour l'état du public : combien ils sont, si on voit des potes, et surtout, le cri du public. On peut savoir beaucoup de choses en écoutant le public.

Ouh Yeaah...


J'ai remarqué que Dan murmurait un truc à l'oreille de Solenne.
Une vague de chaleur m'a envahi. Et s'il savait ? S'il savait que j'avais dragué Solenne ? S'il savait que....

Noon. Calme-toi.

Solenne a regardé la basse de Dan d'un air attentif. Arrête la paranoïa, mec, tu lui as rien fait, à sa basse.
Dan avait l'air choqué.
Il s'est approché de moi et m'a tapoté l'épaule avec un sourire.
Solenne s'est approchée de moi et m'a souhaité bon courage. J'ai été capable de murmurer un "merci..." inaudible.
Aurélien s'est approché de moi et m'a regardé fixement en faisant une grimace. "Qu'est-ce qu'il ya ? Tu fais la troooonche ou quoi ?" J'ai eu le courage de rigoler, j'adore quand il fait ça.
Pierrot s'est approché de moi. "T'inquiète pas, tout va bien se passer."
Ouais, on verra bien hein...

Kéké a ouvert le rideau et on est montés sur scène.
Je me suis senti exister. J'ai couru derrière ma batterie et j'ai commencé à la régler frénétiquement.

Pierrot, Solenne et Dan se sont branchés et accordés pendant qu'Aurélien jouait du micro avec le public. Je comprends jamais comment il peut faire rire les gens avec des blagues aussi nulles. Mais moi je les adore.

J'ai compté les quatre premiers temps au charley et on a envoyé Otherworld à l'unisson. Aurélien gueulait comme un possédé, et la foule commençait à prendre vie sous ses mots. Pierrot était hyper concentré alors que Dan et Solenne se taquinaient et se faisaient des clins d'oeil. Je les observais, tous les quatre, entre mes cymbales qui volaient sous mes coups.

Quand je joue, j'ai l'impression que le temps s'arrête. On a passé comme une lettre à la poste sur Open Your Eyes.

Aurélien a remercié le public, qui a répondu par des cris et des hurlements. J'avais un sourire encore plus large que les autres. J'étais vraiment chez moi.

- La prochaine chanson va laisser que des cendres, c'est moi qui vous le dis !

Tout le monde à hurlé de plaisir.

- L'album s'appelle 1977, le groupe s'appelle Ash, et la chanson s'appelle Lose Control !

Pendant que Solenne tapait une petite arpège apparemment improvisée, le public commençait à rire de la blague d'Aurélien. (Ash ça veut dire cendre en anglais, parce qu'on est un peu anglophones)
Une fois les rires tassés, la guitare de Solenne s'est tue, et Aurélien a pris le micro dans sa main. Calmement.

Il la porté à ses lèvres et a hurlé comme un diable. Dan a appuyé en riant sur la pédale de Solenne, qui riait elle aussi, et lança le riff d'intro, que j'ai pas tardé à appuyer en frappant de toutes mes forces. J'avais l'impression de battre au rythme de mon coeur pendant que la basse puissante et incisive de Dan me traversait les côtes pour se loger dans mes tripes. Pierrot a envoyé sa partie de guitare magique, et une fois cette intro magistrale terminée, j'ai pu me reposer sur le riff plus calme du couplet.

J'ai repensé à mon rêve.

J'ai essayé de le sortir de ma tête, mais pas moyen.

"Here comes the night- it is coming on

The lights are low and our records on
Inside your veins and you lead me on
Here comes the night- it is coming "

Pierrot a envoyé le solo, repris en écho par Solenne, alors que je revoyais mon rêve en direct. Je me revoyais me coucher. Je me revoyais avec une inconnue dans mon lit. Je revoyais la porte se fermer. Je revoyais le déchet lépreux en forme d'étron pendre de mon entrejambe.

Et j'ai hurlé en plein milieu du solo.
Tout le monde a applaudit en criant, Pierrot et Solenne ont terminé leur solo dans un énorme délire psychédélique à la wha-wha, souligné par les lignes sans faille que Dan traçait depuis le début du morceau.
Pendant le final, des frissons me parcouraient le dos, je prenais tellement de plaisir à battre que je pouvais plus m'arrêter.
Tout le monde a arrêté de jouer, sauf moi. La chanson s'appelle pas Lose Control pour rien. Je me sentais possédé, mais tellement bien...

Une fois mon solo de batterie terminé, je me sentais mieux.

Je me sens mal vous faire tout un compte rendu du reste, mais apparemment nos compos ont plutôt bien marché.

C'est après que ça s'est gâté. Les Pink Babies sont montés sur scène alors qu'on ne l'avait pas encore quittée. Ils nous ont insultés devant le public. Certains nous ont même rejoints pour nous aider à les dégager.
Ca s'est terminé en baston générale. J'ai attrapé un pied de cymbales pour l'envoyer dans la gueule de cette bande de rockers bien pensants. Fred et Baptiste ont été les premiers à en faire les frais. Aurélien a démonté son spear et a commencé à se défendre avec. Il a balancé deux mecs dans la fosse comme ça. Dan a rapidement dégagé sa basse, puis l'a assez longuement regardée avant de la prendre par le manche. Il l'a levée bien haut en l'air et l'a abattu sur la gueule d'Alex, le bassiste des Pink Babies. J'ai cru voir une inscription sur le dos de l'instrument.
La bagarre a duré assez longtemps pour que la Sécu et les ingés-son s'en mêlent.

Mais quelqu'un ne semblait ailleurs.
Imperméable au bordel ambiant, Solenne s'approchait de plus en plus de moi.
Elle a pris mon visage dans ses mains. Elles n'étaient ni chaudes, ni froides. Je me sentais bizarre.
Un vigile est tombé à côté de moi. Peut-être qu'il voulait que je lui pique son flingue...
C'est ce que j'ai fait. J'avais l'impression d'être dans un autre monde, comme une sorte de monde parallèle, où les gens étaient flous et lointains. Mais elle, elle était là. Nette... et si réelle.

Si réelle...

J'ai ramassé le flingue. Les gens autour étaient tellement irréels que je les voyais bouger au ralenti. Je voyais des ondes s'échapper de chacun d'entre eux. Plus aucun bruit de lutte, plus de cris, plus rien. Plus que le silence.
Je suis descendu de scène, la fille m'a suivi. Elle m'a montré une porte, qui menait à un passage sous la scène. J'avais ni chaud, ni froid. J'étais bien.

Je suis arrivé finalement dans les loges, en passant par une porte habituellement dissimulée par des posters.
Les murs n'avaient plus la même couleur qu'avant. Ils avaient une transparence fantomatique.

La fille qui ressemble à Solenne m'a amené aux toilettes.

Enfin. En fait de toilettes, c'est plutôt devant un trou béant qu'elle m'a amené

Tout était aussi léger que grave. (Si, si, je vous jure que c'est possible.)


- Entre. Il t'attend.

C'est un rêve... J'ai sauté dans le trou en pensant que je finirais bien par me réveiller.

Je suis aussitôt arrivé dans une étrange salle rouge. Un fauteuil noir était posé au milieu de cette salle grande et vide, sans entrée ni sortie.
Je savais même pas d'où je venais.

C'est un rêve...

Je me suis approché du fauteuil.

Il s'est retourné.


Par alzheimer le Vendredi 14 mars 2008 à 19:27
héhé les tits clins d'oeil.
tu racontes tes reves mtn ds tes textes ^^?

Ca me suffiiit paaas, veux lire la suite ><. (je suis chiante comme lectrice hein ^^)
Par kakeru-for-a-break le Mercredi 21 mai 2008 à 21:13
....je sais a quoi ton histoire me fait penser.
Un mix entre matrix et alice au pays des merveilles....et on s'étonne que je me sente larguée...
Par Vicomte le Lundi 10 janvier 2011 à 2:42
Fuck, j'étais sûr d'en avoir trouvé une. La dernière fois que j'ai tenté de décrire un extrait de concert, c'était tellement mauvais que j'ai du me carrer les baguettes dans le fondement par punition. Ca me frustre d'autant plus.

Hahaha, j'en ai une - ouais j'aime trop ce que je viens d'écrire pour simplement effacer - : "Tout le monde a applaudit en criant".
Je vais me faire appeler MeT. Mesquin et Teigneux. Et j'aime ça.
Par http://www.purebmxshop.fr le Mercredi 15 juin 2016 à 9:32
Je vous parlerai pas de paranoïa, et je vous raconterai pas ma vie non plus.
Par http://www.pelerinage-rameaux.fr le Jeudi 11 août 2016 à 11:02
Et que j'espère que ce truc va vous faire kiffer autant que moi. Pour ça, mettez du son.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://siko.cowblog.fr/trackback/2486523

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast