Mercredi 26 mars 2008 à 19:14

Dans lequel on trouve du vécu, des rêves, des blagues sur les étudiants de prépa, des réactions typiquement masculines, et un final dantesque !
_____________________________________________________________________

Soda a refermé la porte derrière lui.
Je me suis retrouvé dans un endroit que je connaissais très bien : ma prépa. On était à la prépa de Camille Jullian, en plein Bordeaux. Dans le monde réel, quoi. Sauf que j'étais accompagné par une espèce de démon torse nu.

- Brrr... Fait frisquet, ici !
- Tu trouves ?

C'est pas qu'il me fait peur, mais je ne connais pas ce type. Et puis il est pas humain, en plus... Si jamais quelqu'un le voit...

- Si jamais quelqu'un te voit, ça va être la panique, tu crois pas ?
- Seulement si cette personne est vierge.
- Ben pourquoi ?
- Parce qu'elle aura pas niqué !!

Il s'est mis à rire à gorge déployée.

- T'es con, Soda !
- Oooooh ! On dirait bien que ma bibine fait enfin effet ! Tu n'as plus autant peur de moi, et en plus, tu m'appelles par mon prénom !
- Euuuh...
- Bon. Je crois que pour commencer, je ferais mieux de me trouver des fringues, non ? Alors... Où est-ce que je peux me trouver une chemise blanche... ?

Il commença à chercher partout dans les salles de classe. L'étage était désert et Soda n'était pas très bruyant, mais je m'imaginais mal expliquer sa présence au premier pion qui passerait par là.

- On pourra en acheter plus tard, y'a des magasins dehors.
- Peut-être, mais en attendant, j'ai froid, moi ! J'vais bien trouver mon bonheur, ici, quand même ! Ces bien-pensants, ils ont de tout...
- Ces quoi ?
- Ces bien-pensants. Les gens bien comme il faut, ceux qui ont du pouvoir et qui l'utilisent. Les gens plus ou moins influents. Les bien-pensants, quoi...

Je le regardais s'affairer dans les classes, cherchant partout des fringues alors qu'il n'y avait que des affaires de cours dans la plupart.

Et les autres sont ici ? Qu'est-ce qui leur est arrivé, si le monde a disparu ? Et quel est ce monde-là ?

Soda coupa court à mes réflexions en se plantant devant moi d'un air triomphant.

- Haha ! En voilà une ! Mais elle est pas un peu courte ?
- On appelle ça un chemisier. Et c'est les filles qui en portent, ici.
- Je me disais bien que ça sentait trop bon...

Visiblement déçu, il enleva le chemisier et le respira en fermant les yeux :

- Tant pis, je vais prendre autre chose.

J'ai entendu du bruit. Des pas dans le couloir. C'est forcément un pion.

- Soda, cache-toi ! Ferme la porte et reste tranquille, quelqu'un vient !
- Hein ?

J'ai poussé Soda dans la salle de classe et j'ai claqué la porte le plus vite possible.
Les pas se rapprochaient. Ca craint...

Je ne vais pas dire que je suis un élève modèle, mais en général, je ne fous pas le bordel au lycée. Et vu que c'est une prépa... je risque de prendre cher. Dan et Nico sauraient quoi faire dans des situations comme celle-là, mais moi, je n'ai pas l'habitude d'y faire face.

Attends une minute. Si on est dans une "réalité parallèle" ou je ne sais quoi... Ca veut dire qu'il y a des gens ici ? Ca veut dire que le autres sont là aussi ? Ca veut dire qu'il y a un moyen de retrouver la réalité qu'on connait ?

Soda a claqué la porte distraitement et a fait un bordel pas possible.

- Heu, je suis désolé, y'a eu un courant d'air...

Plus d'air. Je ne peux plus respirer à cause d'une peur qui me colle au ventre.
Ce n'est pas un pion qui me fait face, et ce truc-là n'a rien à foutre dans une école. Et il ne répondra certainement pas à mes questions.

Marchant sur les mains, soutenu par des bras plus grands que son corps et balançant ses jambes trop courtes pour toucher le sol; et de toute façon trop fines pour porter un corps si grand, un monstre filiforme s'avançait vers moi.
Sa tête de la taille d'une balle de hand me fixait d'une oeil unique, vitreux, hagard.

Il était plutôt lent, mais la terreur me paralysait. J'ai enfin compris pourquoi les gens meurent si vite dans les films d'horreur, alors qu'en tant que spectateurs, nous comprenons tout bien avant eux, et nous savons exactement quoi faire, alors qu'ils se démènent et répètent cent fois les mêmes phrases.

J'ai enfin compris que la peur, c'est juste une histoire de point de vue.
J'ai enfin compris que la réaction qu'on aura face à cette peur dépend de ce point de vue.
J'ai enfin compris qu'il faut sans cesse prendre du recul.

_____________________________________________________________________

Réagis, Kepa. Fais quelque chose. Cours, bats-toi, ou je sais pas, mais fais quelque chose. Vite.
_____________________________________________________________________

C'est super lent, mais la scène est accélérée par la peur. Je sens mes membres trembler, le froid me mordre, mon estomac me trahir.

J'ai fini par reculer. Mon dos s'est collé contre la poignée de la porte. J'ai machinalement tiré mon bras en arrière et ouvert la porte avant de me précipiter dans la salle où Soda était en train de feuilleter des agendas appartenant visiblement à des filles, assis sur une table.

- Huhuhuhu, la coquine...
- SODA, SODA !!
- Heing ?
- Soda, c'est incroyable ! Y'a un monstre dans le couloir !!
- Houlà.

Soda a laissé tomber les agendas et les petits papiers roses (ainsi qu'une boîte de préservatifs qu'il s'empressa de ramasser et de fourrer dans sa poche) et il a couru vers la porte, avant de s'arrêter net, sans prendre la peine de la refermer.

- Hé, c'est pour ça que tu me déranges ? me lança-t-il depuis le couloir.

Il s'est mis à rire doucement. Pas un rire de frimeur, plutôt un rire franc et calme.
Je l'ai rejoint et j'ai senti une énergie particulière sortir de lui. Comme un genre d'aura, le truc qui indique immanquablement une personne au dessus du lot.

Sans la moindre peur, Soda s'est approché du monstre, les mains dans les poches et un sourire désinvolte sur le visage. Les stries noires et rouges qui parcourent son corps se sont mises à briller, alors que tout autour de nous s'assombrissait.

Soda a planté ses yeux dans celui de la créature, qui s'est arrêtée d'avancer.
Il tourna son regard vers moi :

- J'ai pas envie d'le tuer...

Le monstre lui a balancé son bras trois fois dans le visage et dans le ventre, lentement, en se tenant en équilibre sur l'autre.

- Même comme ça, j'ai pas envie.

Encore une fois, la même chose.

- Non non, toujours pas...

Le monstre l'a attrapé dans ses mains et a essayé de le broyer, ou au moins de l'étouffer.

- C'est tout ce que tu sais faire ? Bah franchement c'est pas terrible...

Le monstre cligna de l'oeil.

- D'abord, je sais pas vraiment ce que tu fais là, ensuite, je comprends pas pourquoi, et pour finir je comprends pas comment non plus. T'as une idée ?

Soda a pris le monstre à bras-le-corps et l'a jeté par la fenêtre, sans l'ouvrir.


- Qu'est-ce que c'était que ce truc ?
- Le signe que la fête commence !








 

Par RasKave le Dimanche 30 mars 2008 à 17:38
Juste la fin du monde ... Et alors tu penses que, comme cela m'arrive parfois de me retrouver dans une dimension spatio-temporelle différente, indique que c'est la fin du monde ? fin, j'parlais juste des cours de maths là ...
Par kakeru-for-a-break le Mercredi 21 mai 2008 à 21:37
HUM. La je dis plus rien, j'attends la suite pax je saurais pas comment imterpreter ton chapitre.
Par luust le Mardi 1er juillet 2008 à 22:49
Vu que tu as laissé la porte ouverte j'en profite pour me faufiler par l'entrebâillement... juste pour te demander comment ça va, toute cette sorte de choses, vu que je me retrouve un peu à plat maintenant que Siko, Lenne et le reste ont été lus. Et puis j'ai envie de savoir, comme ça. Ca m'intéresse et c'est gratuit...
Par renata le Mercredi 13 août 2008 à 14:29
c'est quoi cette image des prépa ? :p les bien-pensants, ça c'est la meilleure... :)
et une autre remarque : les pink babies sont vraiment de piètres musiciens, ils devraient savoir qu'on laisse toujours les meilleurs groupes (ou en tout cas les plus "attendus"/ "connus") pour la fin : le clou du spectacle en gros.
Par Vicomte le Lundi 10 janvier 2011 à 11:49
Zut, même pas de kaméhaméha, ou de Final Flash? Moi qui commençait à me dire que Soda était un croisement entre un tigre fan d'Indochine et Végéta. Si ce que je viens d'évoquer avait pas été éculé et ridicule, j'aurais été déçu. Mais y'a de l'action, et comme j'ai malgré tout des gènes de mâle basique - on pourrait croire que non, mais si -, je vais rien dire.
Par http://www.photographe-sport.fr le Mercredi 15 juin 2016 à 9:32
Je vous parlerai pas de paranoïa, et je vous raconterai pas ma vie non plus.
Par http://www.kart-occasion.fr le Jeudi 11 août 2016 à 11:02
Et que j'espère que ce truc va vous faire kiffer autant que moi. Pour ça, mettez du son.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://siko.cowblog.fr/trackback/2502387

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast