Dimanche 30 novembre 2008 à 22:43

Un tout petit paratexte pour ce chapitre, j'ai peur de trop vous en révéler avant même que ça n'ait commencé.
Il est possible que j'ai laissé quelques incohérences, donc n'hésitez pas à me les faire remarquer.
Pour les critiques, lettres d'amour, menaces de mort etc, vous savez où ça se passe.

Lâchez un petit commentaire et hop ! C'est magnifique, c'est merveilleux, comme chez Nikos.

Bonne lecture les ptits lapinous !

Orjan, qui va se coucher.


_______________________________________________________________________________________________________

- Chérie, c'est décidé, j'tinvite chez Mc Gerbal...


...Ah ouais, c'est vrai, t'existes pas.



Salut toi. J'm'appelle Soda, et c'est moi qui vais raconter ce chapitre. Je sens qu'on va bien se marrer, tous les deux. Parce que quand on est dans une histoire de fin du monde, c'est un peu comme quand on se partage une fondue.
C'est convivial, ça rapproche les gens, mais on y voit pas grand-chose.
Alors pour que mon personnage ait une quelconque utilité, je vais vous expliquer quelques trucs. Et pour avoir un peu plus d'épaisseur, je vais me présenter : je m'appelle Soda, j'ai 207 ou 208 ans. Je sais jamais.


Face à ton air ahuri, je m'explique : Je ne bois que des boissons gazeuses, genre Coca ou Dr Pepper. D'où mon nom. En fait c'est mon surnom. Je sais jamais.


Ah oui, je suis un démon. C'est peut-être bon de le préciser (quoique, si tu as lu les premiers chapitres de Kepa, tu devrais déjà le savoir). Et celui qui prononce le nom d'un démon devient un démon à son tour. Et c'est très dangereux. C'est pourquoi j'ai décidé d'oublier le mien. De toute façon plus personne ne s'en souvient.


208 ans (ou 207) c'est encore jeune pour un démon. Je suis pas particulièrement sage ou expérimenté, comparé aux autres. Je passe le plus clair de mon temps ici, à Shell Haven, à analyser les destins et contrôler le cycle des âmes.


C'est mon rôle. Ensuite je fais des rapports à Karma, qui va décider d'envoyer des Banshees ou des Damantes, selon le cas. Ces races ont de grands pouvoirs, et elles servent à équilibrer l'univers, pour éviter qu'un jour tout se casse la gueule.


Comme mon travail est plutôt simple (hey, j'suis un démon baby, oublie pas !) , je peux me permettre de passer le moins clair de mon temps avec des succubes (des démones, baby !) ou, plus rarement, sur Terre.


J'y vais pour profiter des paysages et fuir un peu la routine du boulot. Mais je dois me déguiser en humain pour ça, et c'est plutôt embarrassant.


Donc là, j'étais au bureau, dans la tour de Karma, à Shell Haven, les deux pieds sur le bureau en train de rêvasser quand quelqu'un a frappé à ma porte.

 


C'était la première fois depuis des lustres.

 


Et ce fut Karma en personne qui entra.



- Salut, Soda. Ca va comme tu veux ?
- Ca pourrait être pire. Et toi ?

- J'ai des problèmes avec les maillons de ma chaîne.


Ah ouais. La chaîne de Karma.


Comme son nom l'indique, Karma est... ben... pas vraiment palpable. Sauf quand il le veut bien. C'est une entité multiplanaire, qui se matérialise dans la forme qu'il veut, quand il le veut, suivant un rituel bien précis : rester insaisissable, frapper au bon endroit quand on ne s'y attend pas, et surtout, conserver l'ordre des choses.


Il représente plus ou moins la même chose que le Cosmos pour les Grecs et Dieu pour les catholiques.


Karma est une sorte d'immense network énergétique qui circule entre les gens, les choses, les idées, les faits. Les athées l'appellent Destin.


Et ici, à Shell Haven, dans un plan supérieur à celui de la Terre, Karma ressemble à un homme comme les autres. Ou alors à une femme. Ca dépend des jours.


Pour quelqu'un qui est habitué à tout ça, c'est franchement bizarre qu'il y ait un soucis dans un truc si bien rôdé. C'est même presqu'impossible.


Karma lut mes pensées à travers mes yeux écarquillés.



- Impossible is nothing...

- Même quand on s'appelle Karma ?
- Justement, c'est à ça que je sers.
- Alors tu vas faire quoi ?
- D'abord, je vais t'expliquer ce qui cloche.
- OK.
- Cela fait maintenant 10 ans qu'un esprit inconnu vit sur Terre. Tu vois de qui je parle ?
- Ouais, Sébastien Andero, hein ?
- Effectivement, c'est lui qui l'a créé.

- Mais ça, on le savait déjà depuis longtemps. Pourquoi t'es venu me voir alors ?

- Parce que c'est normalement impossible qu'un humain créé un esprit. Surtout de cette envergure. Et que, fatalement, cet esprit va tenter de prendre possession de son corps.

- Mais on sait pas ce que c'est comme esprit ! C'est super dangereux d'intervenir maintenant !

- Justement. C'est peut-être un démon incorporel. Il suffit qu'il obtienne un corps pour que la Terre devienne une usine à cauchemars.

- Alors on fait quoi ?

- Moi je parle, et toi tu m'écoutes. Apprends la patience, Soda.


Je me suis tu. Ca me faisait bizarre dans le ventre. Comme si j'allais aller sur Terre pour autre chose que ses déserts arides, ses forêts luxuriantes et ses sommets enneigés. Devinant mon inquiétude, Karma a repris la parole.



- Il y a encore autre chose. Tu m'as rapporté récemment que la Terre allait droit dans le mur.
- C'est vrai.

- Pollution, crises économiques, guerres... Si la Terre disparaît, on va perdre un plan entier.


Un plan est un ensemble de strates et de destins liés. Théoriquement, il est possible de visiter l'ensemble des strates d'un même plan, à condition d'être suffisament fort mentalement pour ne pas s'y auto-emprisonner. C'est pour éviter cela que seuls quelques rares humains ont le pouvoir d'ouvrir ces portes.

 

- Et là, c'est le drame.

- J'dirais même que c'est la merde. Si on ne fait rien, on va avoir droit à la fin du monde.

 

Karma qui parle de fin du monde. Collector. Le genre de truc qu'il faudrait filmer et revendre au plus offrant.

 

- Tout ça à cause d'un fantôme ?

- Exactement.

 

 

J'ai réfléchi. J'en ai pas vraiment l'habitude. Le cerveau d'un démon fonctionne assez différement de celui des humains. Donc on peut pas dire que mon boulot d'analyste me demande trop de prises de tête. Je dois même être plutôt con par rapport à la moyenne. Faudra que je me renseigne.



- Et si on débridait les humains ?

 

Ca fait aussi partie de mon boulot. Recenser les débridés. Des humains qui ont dépassé leur condition pour ouvrir des espèces de portes vers les strates. Ca paraît dingue, mais il se produit un truc analogue quand une personne dans le coma a une EMI. L'espèce de tunnel avec la lumière au bout et les p'tits éléphants qui shaggent gaiment, c'est une porte, si on veut. Bon, sans les éléphants, mais l'idée est là.

Et donc, si on débride les humains, ils vont aussi se mettre à développer des pouvoirs en rapport avec leur personnalité.

 

- C'est pas une mauvaise idée. Une autre ?

-  Les gardiens ?
- Bien !

 

 

Désolé, les discussions à Shell Haven c'est spécial. Desfois on peut pas tout comprendre.

 

Pour faire simple, tout le monde sur Terre a un pouvoir bridé par nos soins, à cause de la fâcheuse tendance des humains à l'insatisfaction permanente. Des qu'ils goûtent au pouvoir, c'est fini, ils en veulent toujours plus, et ils meurent malheureux. Et beaucoup d'autres humains meurent malheureux par la faute d'un seul d'entre eux.

 

C'est tragique.

 

 

On a pris une deuxième mesure au cas où. Les gardiens. Le genre de personne qui vous guide et vous rend espoir quand tout va mal. C'est aussi le genre de personne qui va à chaque fois éviter le pire, sauver les meubles, récupérer le chat dans l'arbre, éviter une troisième guerre mondiale, etc.



- Mais y'a un problème...

 

 

Les gardiens sont des bridés comme les autres. Sauf que leurs pouvoirs sont suffisament grands pour transparaître malgré la bride. Mais c'est rien d'extraordinaire, en apparence.



- Je suis con, bordel ! J'te parle de débrider les humains et toi tu me dis que c'est une bonne idée !

- Il est important d'aller au bout de ses idées, fils. [oui, ça lui arrive de m'appeller fils.] Et la tienne n'est pas encore allée au bout de son chemin.

 

 

Quand je te disais que j'étais con...

 

- Si on fait ça, ils vont détruire tous seuls leur propre monde ! On peut pas les laisser faire ça !
- Alors faisons-le à leur place. Comme ça nous détruirons ce qui doit être détruit, et nous conserverons ce qui doit être conservé.
- T'es dingue ? Ca va être un bordel sans nom !
- Peut-être mais ça va arranger les choses. En traversant les strates, les gens arrêteront de s'ignorer. Et ils prendront aussi conscience de beaucoup d'autres choses. Ils apprendront à se connaître, et à connaître les autres, aussi.

 

 

J'aime pas quand il fait ça. Expliquer la même chose de plusieurs façons différentes.

 

- C'était dans le plan ?

- Je ne peux pas te répondre. Disons que maintenant ça l'est.

 

Le plan, c'est en quelque sorte le destin. Mais ici point de fatalité. Juste une certaine liberté.

- Soda, je veux que tu partes en mission sur Terre.

- Je peux refuser ?

- Tu peux. Mais tu iras de toute façon, tôt ou tard. Car bientôt le monde réel et Shell Haven ne feront plus qu'un. Et tu ne voudrais pas rater un bon concert, hein ?

 

 

 

 

 

 

Par Armann le Mardi 2 décembre 2008 à 0:00
(shoutée par résistance à la fatigue pour lire qqchose de passionnant) cooooooooooool... à quand le 18??? :D
Par Védé le Mercredi 3 décembre 2008 à 13:55
Yosh, c'est Vincent, le gars que t'a rencontré en Amphi vendredi. Jviens de m'enfiler tous les chapitres de la fic. Quelques ptits commentaires s'imposent a mon avis. Mais stuveux on en discute sur MSN (Mon mail est inclu avec le commentaire normalement)

Tchao o/
Par FTASF2/Marswaffle le Mercredi 3 décembre 2008 à 16:21
Héééé Vincent comme on se retrouve, traîne pas ici c'est dangereux! :D
Sinon ce chapitre est sympa et tu veux mon avis, le reste tu peux le jeter à la poubelle. Ce chapitre se suffit à lui même. C'est une nouvelle qui n'a besoin d'aucun contexte. Le reste ca fait teen movie à coté, et ca perd de la crédibilité. Tout le reste des questions que tu poses c'est bon à jeter ou alors tu t'arrêtes la. Parce que te connaissant quand tu vas revenir dans ton personnage, ca va faire franchement léger... La t'es au max, plus ca serait trop. C'est comme quand tu joues au jenga, tu désépaissit le truc mais si tu ronge jusqu'au centre, ca se pète la gueule!
Par chase le Vendredi 5 décembre 2008 à 22:00
Bon, après quelques temps de réflexion, voilà ce que je pense des ces derniers chapitres.
Ça piétine, enfin c'est mon impression, à ne pas vouloir dévoiler tout trop vite, on avance pas, enfin plutôt, tes personnages n'avancent pas, et justement avec ce dernier chapitre on les devance, enfin je sais pas si jme fais comprendre. Je préfère tout découvrir en même temps qu'eux. Et sinon pour le côté teen movie, oui jsuis assez d'accord, mais un teen movie qui poutre sa race à sa maman à base de Tool et de Tarantino =)
enfin si tu veux en parler, tu sais où me trouver!
Par im4gine le Lundi 15 décembre 2008 à 10:49
"C'est donc ça..." Moi jle trouve cool Soda! Et je trouve aussi que c'est une nouvelle sympa qui se suffit à elle même.

ça fait une éternité que je ne suis pas passée par ici et je n'ai pas encore lu ce que j'ai raté depuis (donc si ça se trouve la réponse à ma question est qqpart mais tant pis je la pose quand même!)
=> En lisant ça jme dis qu'une vue en couleur ça roxeraisamèreneshort pourquoi pas une association avec une personne douée en dessin pour nous le montrer en 2D le Soda?
Par The True Life of Siko le Mercredi 17 décembre 2008 à 20:27
Bonjour à vous, je vais bientôt mettre en ligne un récit qui s'inspire de Siko... mais pas du personnage romancé. Il s'agira d'un récit qui s'inspirera de la vie de l'auteur lui même. Bien sur les noms seront changés! Je pense que mis en parallèle avec l'histoire de Dan, cela peut être très intéressant. Je vous communiquerais l'adresse sur vos blogs respectifs. (Ca devrait ressembler à quelque chose du genre truesikoslife.cowblog) . Des récits parfois hallucinants et pourtant bien réels. A bientôt!
Par Siko le Jeudi 18 décembre 2008 à 11:31
Griz, arrête de dire de la merde et trouve toi une vie !
Par im4gine le Jeudi 18 décembre 2008 à 12:41
Oui, c'est à dire que c'est une nouvelle sympa! J'acheterais pas un bouquin juste pour ces quelques lignes, mais un livre de nouvelles dans le style, qui nous laissent dans l'atmosphère particulière de tes mots en en disant juste le minimum pour qu'on puisse imaginer le reste soi-même. C'est une façon différente d'aborder la chose, des fois on aime avoir l'imposition des mots mais il arrive que j'aime avoir libre cours à ma propre imagination, guidée par quelques indices subtils et pertinents. (Là par contre je suis pas sure d'avoir écrit français, je viens pas de me lever moi mais je bosser sur un rapport qui me prend la tete!! c'est presque pareil)

En ce qui concerne Coldplay, depuis le 1er album je les adore, la musique est juste bonne que dire de +? Je lacherais mes cd pour rien au monde!
Voilà, je veux voir les essais!!! =D
Par FTASF2/Marswaffle le Jeudi 18 décembre 2008 à 17:37
??? Et ben j'ai bien fait de passer dans le coin moi. Putain mais dès qu'il y a une merde c'est pour ma pomme!!! Et puis t'es le roi du "Je dis de la merde" et t'as pas de vie grosse courge. Et puis si c'était moi faudrait que j'engage une équipe à plein temps autour de moi pour le raconter, et personnellement j'ai pas du tout envie de passer mon temps à ça. C'est pas parce que je te vois plus des masses et que je suis pas sur ton chemin que je branle rien et si il y a un truc que je déteste c'est que tu essaye de me donner des leçons avec ton air dédaigneux... le même que ta parano te fait me reprocher alors arrête tes dénonciations à la va vite et tes grandes phrases parce que ça devient lourd. T'as vraiment le don pour foutre le bordel non? Au fait pour les autres, Griz c'est moi... ça se voit nan?
Par im4gine le Lundi 5 janvier 2009 à 13:59
Facile... T'avais dit que tu les montrerais si je t'expliquais le truc des filles avec Coldplay! Déçue. Bon j'attends alors.
Par Vicomte le Lundi 10 janvier 2011 à 18:22
J'adore (le) Soda. Mais j'essaie d'arrêter, parce que lui ne m'aime pas. Le soda, pas Soda, encore que je n'en sache rien, c'est le problème avec les personnes de fiction. Mais j'éprouve de toute façon de l'admiration et du respect pour quelqu'un qui arrive à sortir "Je dois même être plutôt con par rapport à la moyenne. Faudra que je me renseigne." et l'accepter. Donc j'aime Soda, aussi.
Par http://www.hotel-des-voyageurs.fr le Mercredi 15 juin 2016 à 10:15
J'arrive à peine à m'exprimer correctement.
Par victoria secret uk le Jeudi 11 août 2016 à 11:01
Dans le paratexe duquel il y a une vanne absolument improbable.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://siko.cowblog.fr/trackback/2735958

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast