Lundi 7 juin 2010 à 17:42

http://siko.cowblog.fr/images/PhotoEB2.jpg


Yo, yo, yo, les kiddos ! Ils sont mignons, hein ? Non, ce n'est pas l'arrêt de la pillule chez ma copine inexistante qui a donné ces charmants jeunes hommes, mais un bain prolongé d'une bande de potes dans un mélange de Led Zep, Maiden et autres AC/DC, qui ont d'ailleurs contribué, grâce à leurs agents actifs [pas comme celui qui gère leur dernière tournée, par contre, soit dit en passant] à la sortie des 5 d'une salle de répète construite sur les ruines d'un cimetière indien [ça se dit "salinfor matik" en Cheyenne] en s'auto-proclamant premier et seul groupe de la NWOMHM (New Wave Of Medoquese Heavy Metal).


Le temps a passé, le niveau a augmenté, et peu à peu, c'est devenu sérieux. Leurs chansons décident d'emménager ensemble pour une première démo, puis font des enfants pour une deuxième galette au son bien plus travaillé et avec plus de relief. Les bébés rockers sont loin, ils ont maintenant le niveau d'un Clansman de Maiden (quelle claque en concert !), et leurs compos habitent leur myspace et hantent nos oreilles pour peu qu'on aille y faire un tour. Jvous conseille personnellement Force of Number (Désolé Kev !) et Memories always come back. The Four Breakers démonte aussi pas mal, mais j'avoue une préférence pour leurs compos à textes.

Parce que oui, il est possible d'avoir moins de 20 ans et de sortir des textes en anglais qui ont un sens, qui développent un univers cohérent, sans forcément aller chercher dans la métaphysique Toolienne. Oui, il est possible de se donner à fond en concert quelles que soient les conditions. Oui, il est possible de faire du rock, du vrai, du brut, du genre qui laisse des acouphènes de plaisir au fond des oreilles, qui a du carctère, virulent, puissant, sonore et sauvage. Oui, il y a des groupes qui ne sont pas un énième clone de Noir Désir (groupe que j'affectionne tout particulièrement, même si j'ai un peu peur pour leur prochain album...) ni un groupe qui s'étiquette punk pour faire de la pop en son clair (ou alors de l'emo-punk californien, où la musique est presque appréciable, mais où le chant vient tout ruiner à grands coups de textes pourris, et où l'ensemble est sans émotion).


Le myspace est pas mal fichu, leur description du groupe est évidemment bien meilleure que la mienne, cest d'ailleurs pourquoi je vais vous poser le lien en bas de cet article; mais c'est en concert que les Ears Breakers prennent toute leur ampleur. Comme tout bon groupe, en fait. Un excellent groupe en puissance, qui te sort des reprises qui t'envoient à des années-lumières du sol et qui te laissent revenir à toi qu'une fois le pogo terminé. Un groupe dont les compos te font te demander d'où leur vient une énergie pareille, et cette impression que tous leurs morceaux ont été composés en moins d'une heure. Paraissent logiques, chaque instru s'imbriquant parfaitement avec les autres pour créer un tout cohérent. Ca paraît simple, mais faire des morceaux carrés n'est pas donné à tout le monde [Et pour moi qui m'apprête à donner dans le progressif, ça s'annonce foutrement funky]. Quand en plus d'être carrés, ces morceaux ont une âme qui résonne en eux, on fout en l'air sa radio à coups de batte de base-ball et on court propager la bonne nouvelle.

Certes, il y en aura toujours pour se faire des thunes avec de la musique facile. Mais il y en aura toujours d'autres qui, au contraire, ne passeront pas à côté de l'essence de la musique, son âme, son feeling, son émotion qui nous transporte. Les Ears sont de cette trempe là. De l'étoffe de ceux qui ont un sacré potentiel. De ceux qui sont profondément humains, qui garantissent tacitement le gros délire à chaque fois, avec qui ce serait un plaisir de partager la scène.




Le rock n'est pas mort. Et tant que des gens comme eux continueront de se battre pour lui, il risque pas grand-chose.


http://c1.ac-images.myspacecdn.com/images02/129/m_450305e7162d4f58a990ba90d28e1188.jpg


Alors désormais, si vous tombez sur ce logo quelque part sur la vitrine d'un bar, n'hésitez pas...  RENTREZ-Y !



http://www.myspace.com/earsbreakers

Ils étaient récemment au Nieuw Amsterdam, au  Hold'em, au Mascaret à Blanquefort, ainsi qu'à Carcans scène, et le 3 juillet au Tremplin Jalles House Rock de St Médard, à partir de 16h (je sais pas à quelle heure ils passent). Mine de rien, c'est un évènement assez important, n'hésitez pas à venir si vous passez dans la région Bordelaise ! J'offre une bière à toute lectrice qui viendra ! ;)


Par http://www.hotel-des-voyageurs.fr le Mercredi 15 juin 2016 à 9:31
C'est d'ailleurs le groupe de ce monsieur qui joue en premier.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://siko.cowblog.fr/trackback/3005242

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast