Samedi 19 janvier 2008 à 17:32

...Alors on pourrait tout régler en un seul coup de téléphone. Je sais pas pour vous, mais je me suis toujours demandé ce qu'il se passerait si un beau jour les filles téléphonaient aux mecs après leur rupture, dans l'idée de ressouder leur couple après une inspiration suivant une expiration. Ou une expiation, c'est selon.

Le problème, c'est que parfois, ces demoiselles, à qui, il faut bien le dire, on doit pas mal de choses (au moins la vie, parfois la mort, je pense que c'est pas rien.) se mettent en tête qu'elles ne font JAMAIS aucune erreur, et que, de par leur perfection présupposée et cultivée, on leur doit tout, et c'est bien normal. Outre le fait de se placer en victime et de refuser d'assumer leurs conneries, ce genre de filles prend un malin plaisir à manipuler les gens afin de faire face à un trauma inconscient justifiant en un sens tous leurs actes.
Evidemment, elles font tout ça de façon inconsciente, donc sont incapables d'en tirer les leçons.

J'ai toujours cru que ce genre de filles n'existait que dans les romans psychologiques et les films Mindfuck.
Il en est tout autre, et c'est purement insupportable.

Je veux pas me poser en héros-sauveur, si vous en cherchez un, courez vous acheter "Oui mais..." de Yves Lavandier, il y a au moins moitié autant de réponses que dans un film bleu avec un lapin bizarre, tourné par Richard Kelly en 1996 alors qu'il se croyait en 1988. Les voyages dans le temps, ça creuse. Et Donald est bien plus qu'un super-héros. Disons un croisement entre Hercule, Ulysse et Oedipe. (Oui, je sais, à trois c'est malsain.)

Tout ce que je dis là ne s'applique qu'à un nombre très restreint (ça, c'est moi qui rêve) de jeunes filles, et ça change avec le temps (ça, c'est moi qui l'espère). Mais revenons à nos moutons égarés par un Sacha Distel en rut qui n'en aurait plus rien à foutre de composer des chansons minables pour le générique d'un dessin animé dans lequel son homonyme se lie d'amitié avec des créatures étranges, le tout dans un monde SD bucolique à souhait. SD, comme Sacha Distel ou Suicide Diatrib.

 

Mais bon, je veux pas raconter ma vie ici (il y a les blogs pour ça, comprenne qui voudra.) La chanson suivante est une variance de WGTB des Deftones, sur leur album éponyme. J'ai pris la liberté d'adapter les paroles en espérant que Mr Moreno ne m'en voudra pas. Je trouve aussi que ma version est moins désabusée que la version originale, moins pessimiste aussi. Cela dit en passant, WGTB est une vraie tuerie, rien que pour ça, vous devriez déjà être en train d'écouter le chanson via Last FM ou Radio Blog, et pourquoi pas aller regarder les vrais lyrics, qui sont bien plus inspirés que les miens.

 



Variance de When Girls Telephone Boys.

 

 

"It's good to talk to you...It's hella sensitive..."

Always the same old taste just new injury
Well I'll break your heart if you like that
Yeah you'd like that we can ride on a blackhorse
A great new wave Hesperian deathhorse
I can call you when I get back

And when I get back I will cry
But don't tell me I don't understand
In case we're gonna meet someday
Something's wrong with you
And I hope we're gonna meet someday

You're always calling to me when you were sad
And you were sad everytime you slashed my heart
And his compact's carving deeper in your lap
I would come to you but now I can't
Guess I'll come to you when you'll get back

And when you'll get back I will cry
Love me and just understand
In case we're gonna meet someday
There are some things wrong with you
And I hope we're gonna meet someday

 

I hope we're gonna meet someday

 

And I hope we're gonna meet again

 

 

Something's wrong with you…

 

And I hope we're gonna meet someday

 

Yeah I hope we're gonna meet someday

 

But I know we're gonna meet someday

 



Just when you'll come back to me
In case we're gonna meet someday
Something's wrong with you...and I know we're gonna meet someday
And I know we're gonna meet someday

 

Cause I know you'll come to me again

 

Yeah I know you'll come to me again

 

And I know we're gonna meet someday

 

Yeah I know we're gonna meet someday

 

Yeah I know we're gonna meet someday

 

And I know we're gonna meet someday

 

Yeah I know we're gonna meet someday…



 

 

A la prochaine, bande de brigands !

 

Si tant est qu'il y ait quelqu'un qui passe par ici, je vois jamais de commentaires, donc je sais pas ce que les gens pensent de moi. Enfin de ma prose.

 

Peut être que je devrais arrêter de sortir ma verve ?

 

Noon, elle est bien dehors... Et elle me servira aussi à expliquer à Sever In pourquoi les araignées ont huit pattes et pas six ni trois. En attendant, je (me) retourne dans ma chambre en espérant toujours la même chose.

 

 

 

Par deathblowww le Lundi 21 janvier 2008 à 21:52
haaaaaaaaaaaaaaaaaaan il se gene pas !
wgtb c'est wgtb, deftones ca a de vague pour ne pas etre precisé par ton interpretation ! sacrilege ! :p
Par Siko le Mercredi 23 janvier 2008 à 9:31
J'avoue, je me suis pas gêné, et je me gênerai pas pour remplacer sournoisement la partoche du chanteur par ce joli texte ! Mais au contraire, je pense que je détourne carrément le sujet. Dans WGTB, tu tombes sur une fille complètement barrée qui te manipule et tout, et quand tu commences à ouvrir les yeux, tu veux plus la voir. Là, au contraire, j'ai mis une note d'espoir puisque je fais dire au personnage : "Je t'ai donné suffisamment de clés pour que tu puisses t'en sortir, si tu refuses de grandir / d'aller mieux, c'est ton problème." Tu sais sans doute à quoi je fais référence, mais ça s'élargit à mort, puisque nombre de gens sont des assistés permanents (ou permanentés) qui se complaisent dans leur merde. Ca leur permet de dire "allez, viens aide-moi." Et quand tu les prends en pitié, ils te tirent à leur place dans la fosse et toi tu te retrouves comme un con dans l'enfer des pogos alors que cette petite conne est montée sur scène à ta place. Et si tu associes WGTB à The Chauffer, que j'ai pas encore mise ici, tu peux avoir l'impression que l'histoire se continue.

Malgré explikation, je crois que j'ai fait le plus gros songrape de l'histoire de la Musique. Rien que pour ça, je vais m'acheter l'intégrale de Vegastar pour meubler mon weekend.

Adieu, monde cruel !
Par alzheimer le Lundi 28 janvier 2008 à 23:15
Héhé aurais tu un probleme avec la gente feminine? Huuuuuuuuuum
Ouais m'enfin j'peux pas dire que j'en ai pas :D, et pourtant et pourtant... j'en fais partie.

M'enfin les hommes sont pas mal aussi dans l'genre hein ^^.
J'ai failli me justifier sur quelques choses qui n'a pas lieu d'etre.

Je tapprecie de plus en plus ... Jai aussi vu "Oui, mais..." J'lai adoré.
J'ai retenu une phrase du film qui ma bien marqué (logique sinon j'laurai pas retenu) " faut il etre malade pour aller mieux?"

Bref =)
Continue a faire ton tit monde, il est plaisant.
Par http://www.nicoledubois-terraangelica.fr le Mercredi 15 juin 2016 à 10:14
J'aurai vécu par deux fois alors que de vie, je n'en ai qu'une.
Par http://www.au-jardin-de-pomone.fr le Jeudi 11 août 2016 à 10:48
Où on apprendra qu'il faut parler aux gens, même dans la rue.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://siko.cowblog.fr/trackback/2409908

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast